plage Nazare Portugal
chaussures made in Portugal
cartographie industrie chaussure portugal

D&Mauro

Campagnes emailing_2021

Conception I Rédaction I Traduction
I Production I Optimisation

Avec un coût de la vie attractif, une bande littorale ourlée de plages, un climat ensoleillé et une population chaleureuse, le Portugal est la destination préférée des Français qui s’installent ou investissent à l’étranger. C’est aussi le pays que de nombreuses marques hexagonales ont choisi pour y faire fabriquer leurs chaussures. Depuis plus de 30 ans, Olimpio Martins les guide dans leur démarche, du choix de l’usine à la livraison des souliers. Aujourd’hui, il gère une entreprise à leur service : D&Mauro. Surfant sur l’éveil des consciences post pandémie à la faveur d’une production de proximité, l’expert souhaite se faire connaître auprès de nouvelles marques françaises susceptibles de travailler au Portugal. La semaine qui suit l’envoi de l’emailing à un panel de contacts finement sélectionnés, dans le respect des bonnes pratiques RGPD, plusieurs rendez-vous sont pris.

À propos de D&Mauro

Depuis le QG de la société basée à quelques minutes de l’aéroport de Porto, l’équipe de D&Mauro fait quotidiennement les allers-retours pour suivre le bon avancement des projets qui leur sont confiés. Au cours de sa carrière, Olimpio Martins a établi une cartographie précise de ce qu’il désigne comme les 20 meilleures usines du pays. Réparties entre trois clusters balayant un périmètre du nord de Porto au nord de Lisbonne, Felgueiras, São João Juan de Madeira et Benedita, possèdent chacune leurs secrets de fabrication. Du segment le plus mainstream à la niche, du cousu Goodyear au Strobel, de la chaussure de sécurité à la chaussure d’apparat, D&M Mauro briefe et débriefe toutes les étapes de développement et production pour un parcours sans rupture tout au long de la chaîne. 

L’industrie de la chaussure portugaise en chiffres clés 

Sixième exportatrice de chaussures au monde avec 80 millions de paires produites/an, dont la France est la destination numéro un.

50 millions investis par l'État dans les technologies 4.0 entre 2015 et 2020 (programme FOOTURE).

Un coût industriel deux fois plus compétitif que la moyenne européenne (14,6€/h vs 27,7€/h pour l’Europe des 27).

1500 entreprises de fabrication pour 40 000 salariés.

Trois clusters de fabrication : Felgueiras / Guimarães au nord de Porto, Santa Maria da Feira / São João Juan de Madeira / Oliveira de Azeméis au sud de Porto, et Benedita au nord de Lisbonne.

*source APICCAPS.