Rechercher

13 adresses pour entretenir et réparer ses accessoires de mode

Alors que Veja vient d’inaugurer un nouveau concept, au sein de Darwin à Bordeaux, dans le but de nous encourager à restaurer et réparer les paires de baskets de la marque, la question de la prolongation de la durée de vie de nos produits fait son chemin. Voie alternative au recyclage, au demeurant pas toujours possible, les services d’entretien et de réparation évoluent. De la cordonnerie traditionnelle aux bottiers du luxe, de la personnalisation au relooking d’un modèle collector… panorama des solutions.


article entretien reparation accessoires mode

Dans mes articles des 8 et 10 septembre 2020

 

« L’objectif n’est plus de faire de nos déchets des ressources, mais bien de ne pas faire de nos ressources des déchets. »

« La réparation n’est pas une variable mais bien une valeur connue que la marque doit déterminer dès la conception de son produit. »

La chaussure usagée en chiffres clés, *source Refashion.

Treize adresses qui proposent des prestations autour de la réparation, du soin des articles à l’animation événementielle : Emilie Patine, Bocage, Claraso, J.M. Weston, Monsieur Chaussure, Tilli, Bobbies, l’Atelier de la Basket, l’Atelier Desbois, le Calcéophile, Le Cireur de Paris, l’Atelier 2311, Veja.

Bonne lecture !

 

Lire la suite

Entretien et réparation : enjeux et vertus

Réparation et entretien du cuir : carnet d’adresses


5 questions à Marine Betrancourt

Responsable communication chez Veja


Parlez-nous de ce nouveau concept. La marque Veja va-t-elle déployer le dispositif dans d’autres points de vente ou en ligne ?


Depuis deux ans nous voulions lancer notre premier laboratoire de réparation et recyclage chez Darwin. Nous ne l'imaginions pas ailleurs que chez Darwin. Porteur de projets sociaux, écologiques, artistiques et locaux, Darwin est un vivier de talents composés de 200 entreprises et 50 ONG. L’espace Veja x Darwin fait 350 m² et comporte des prototypes jamais lancés, des paires avec un défaut minime, ainsi qu’un atelier de cordonnerie et des caissons de recyclage pour les baskets qui ne peuvent être réparées. Nous avions besoin de l’espace nécessaire pour lancer ce nouveau projet et le tester, voir quelle serait la réponse. Elle a été incroyable ! Beaucoup de personnes viennent visiter, réparer leurs chaussures et même discuter. On nous demande d'ouvrir des ateliers de cordonnerie aux quatre coins du monde : de Roubaix, à Berlin en passant par New York ! Nous verrons par la suite, comme nous ne parlons jamais de ce que nous n’avons pas encore réalisé.


Que pouvez-vous nous dire des premiers résultats de la campagne test ?


Les clients sont surpris que l’on puisse réparer des sneakers car ils ne font pas le lien entre cordonnerie traditionnelle et réparation de baskets. Ils sont curieux et émerveillés, s’arrêtent devant l’atelier, observent, posent des questions quant aux différentes possibilités. Nadège, la cordonnière, leur parle des prestations proposées et leur montre des paires de clients déjà réparées. Certains nous félicitent même de l’initiative du projet et d’autres sont agréablement surpris du résultat du travail réalisé. Sur les 120 paires déjà réparées depuis juillet, seulement sept ne pouvaient l’être ou avaient trop de prestations à réaliser. Elles ont donc été déposées dans les caissons de recyclage.


Quels sont les coûts de réparation ?


Veja x Darwin s’attache à prolonger la durée de vie des baskets, que ce soit des Veja ou celles d’autres marques. L’atelier de cordonnerie peut réparer toutes les chaussures à moindres frais afin d’inciter les personnes à garder plus longtemps leurs paires, lorsqu’elles peuvent encore être portées. Un nettoyage coûte cinq euros et, pour une prestation de réparation, il faut compter à partir de dix euros. Ce prix varie en fonction du temps nécessaire à la réparation mais ne va pas au-delà de 30 euros. L’usage d’une chaussure dépend de la personne qui les a portées, et dans quelles situations. Si la personne en prend soin, et ne marche pas 30 km par jour, elles seront bien sûr en bon état plus longtemps ! ▪▪


Rédaction © Juliette Sebille